A+ A A-

Réalisation d'un portrait photo

Le portrait en photographie

Par Jean Turco {nomultithumb}


Présentation d'un portrait
L'éclairage utilisé
Parenthèse sur la thermocolorimétrie
Les fonds
L'appareil et l'objectif de prises de vues
Et ensuite...


"Le portrait est le type de photographie qui est l'un des plus facile, techniquement, à réaliser selon son goût car il est possible de visualiser l'image désirée bien avant que le modèle soit en place et ainsi de préparer calmement la séance de pose afin de ne plus avoir à fixer son attention, au moment du shooting, que sur le modèle lui même"
Jean Turco - www.jeanturco.fr

Présentation d'un portrait

Partant du principe généralement admis par tous qu'un bon dessin remplace avantageusement une longue explication j'ai donc décidé de prendre une photographie et d'en expliquer la technique de prise de vue le plus simplement possible afin que, dans la demi-heure, vous puissiez réaliser une image, techniquement très proche du modèle présenté. Puis, rapidement, ayant assimilé cette technique , que vous l'adaptiez à la réalisation de photographies plus personnelles.

Comme vous ne disposez peut être pas, pour le moment, du matériel qui vous fait rêver, je vais vous donner plusieurs façons de réaliser la photographie, d'une part celle ou seront mis en oeuvre des moyens professionnels garants d'une qualité technique irréprochable et d'autre part des méthodes ou seront utilisés des moyens moins coûteux, des fonds bricolés, des lumières domestiques etc...

Vous pourrez ainsi constater que le rendu d'une image, son véritable impact, n'est que peu liée à la qualité du matériel mis en oeuvre et qu'il est tout à fait possible de faire des photographies au caractère artistique indéniable avec n'importe quel appareil; Qu'il s'agisse du Polaroïd acheté à Noël pour faire des photos qui ne se montrent pas, du NIKON F5 , du classique et prestigieux HASSELBLAD, d'un jetable coloré à trente neuf francs et quatre vingt six centimes ou d'un autre en noir et blanc à six euros vingt cinq.

Premier portrait, première image

Réaliser un portrait - Jean Turco

Ce portrait de TERESA, modèle que vous pouvez joindre sur le site (www.jeanturco.com), demande peu de lumière et c'est la raison pour laquelle je l'ai choisi en premier. En fait une seule source lumineuse éclaire le visage, latéralement, et, en face de cette source, un panneau réflecteur débouche les ombres.

 

La photo est en noir et blanc mais rien n'interdit de la réaliser en couleurs à condition qu'elle tende vers un monochrome à nuances car, à mon avis, ce type de lumière ne s'accorde pas à une débauche de couleurs.

L'éclairage utilisé

Lumière du jour

Il y a plusieurs façons de faire cette lumière. La plus simple est de profiter de la lumière provenant d'une fenêtre. A cette époque, malheureusement cela implique que vous fassiez vos portraits entre midi et quinze heures ce qui n'est pas obligatoirement facile et vous risquez d'être contrarié en constatant que la lumière du jour baisse à la même vitesse que le stress de votre modèle.

Réaliser un portrait - Eclairage - Jean TurcoA tel point que lorsque ce dernier sera en pleine forme vous n'aurez plus de lumière et qu'a force de tourner la bague des diaphs vers le bas, vous risquez d'une part d'en détruire le mécanisme et d'autre part vous aurez tellement réduit votre profondeur de champs que vous n'arriverez plus à avoir le point net sur les cils et le bout du nez en même temps. Imperturbable vous vous attaquerez alors aux vitesses et, de cran en cran, vous allez courir vers la fatidique pose B.
Mais attention, il n'est pas raisonnable de descendre si bas et au 1/8 de seconde n'espérez pas tirer parti de la qualité optique de votre fantastique 1.8 de 85 qui a pourtant obtenu 5 kangourous lors du test de la très sérieuse et nouvelle West Photographic ltd de Sydney .

Cette solution est donc, actuellement, car ces lignes sont écrites en janvier, réservée à ceux qui ont la chance d'habiter le sud, voire le grand sud, voire même l'Andalousie. Une région merveilleuse pour la photographie où j'ai la chance d'avoir quelques amis français qui seraient heureux de vous donner les adresses des meilleurs restaurants locaux et de vous louer, peu cher, de très belles villas où réaliser d'excellentes photographies à la seule lumière du jour.Voir à ce sujet la rubrique 'Adresses' de mon site http://www.jeanturco.com et m'en parler.

Une autre solution va consister à créer une fausse lumière-fenêtre, c'est à dire à placer à l'endroit de la fenêtre une source lumineuse qui imitera cette lumière.

Créer une fausse "lumière-fenêtre"

Réaliser un portrait - Eclairage - Jean TurcoL'idéal serait de placer à cet endroit une boite à lumière, d'un mètre sur deux, avec un petit millier de joules mais vous ne disposez peut être pas de cette fameuse boite et vous n'avez pas le temps de courir chez ABDON PHOTO pour en louer une si vous habitez la région parisienne.

Il est même possible voire probable que vous n'ayez pas, dans votre région, la possibilité de louer ce type de matériel. Je vais prochainement mettre en ligne les plans que je suis en train de réaliser et qui vous permettront d'en construire une à très peu de frais.

L'absence de cette boite à lumière n'est cependant pas dramatique car d'autres moyens existent et, pour l'instant, rien n'est perdu.

Utiliser un réflecteur

Réaliser un portrait - Eclairage - Jean TurcoNous allons en effet recréer la lumière de cette fenêtre ou plus exactement tenter de la recréer, car le rendu ne sera pas tout a fait identique, en plaçant à l'endroit où se trouve la fenêtre un panneau réflecteur qui pourra être de n' importe quelle nature à condition qu'il soit assez clair. Blanc serait idéal surtout si vous opérez en inversible couleur (films dont le nom comporte chrome) car la lumière va s'imprégner de la teinte de ce panneau et restituer une dominante où vous risquez fort de la retrouver.

Si par contre vous opérez en noir et blanc le problème n'existe pas et avec un film négatif couleur (ceux dont le nom comporte color) le risque est pratiquement nul car cette dominante, si elle est seule, sera corrigée au traitement .

 

En plus des réflecteurs que l'on trouve dans le commerce, ronds, de diamètre 100 ou 110 centimètres, qui se font en blanc, or ou argent, (coût 500 francs environ) peuvent valablement servir de réflecteur :
- Un grand panneau de polystyrène blanc,
- Un carton recouvert de papier blanc 100 x 150 cm
- Un carton recouvert de papier alu froissé. 100 x 150 cm
- Un vieil écran de cinéma super 8 - plus de 100 cm de large
- Une porte de l'appartement, dégondée pour la bonne cause.
- Un rouleau d'isolant en 100 cm de large, finition aluminium.
etc..

C'est sur ce réflecteur que va être dirigée la source de lumière de façon à ce qu'elle éclate sur ce support et que ses rayons reviennent, cassés, déstructurés, diffusés et donc enveloppent avec plus de douceur le visage de votre modèle.

Par ailleurs, en éloignant de fait la source lumineuse par rapport au sujet vous allez diminuer notablement la différence d'intensité lumineuse sur les deux parties du visage ( Intensité inversement proportionnelle au carré de la distance etc.. voir plus haut) qui se retrouvent ainsi sous un rapport d'éclairement plus proche - 1 diaph d'écart environ -
Si vous utilisez comme source lumineuse un flash il va falloir débrayer l'automatisme puis additionner les distances parcourues par la lumière avant d'atteindre le sujet pour déterminer votre exposition par rapport au nombre guide du flash.
( Distance flash - réflecteur + distance réflecteur sujet + 1/2 diaph (tester) pour compenser la perte sur le panneau réflecteur)

Une autre possibilité, mais la lumière sera un peu differente consiste à placer, toujours à l'endroit de la fenêtre une lumiere refléchie dans un parapluie. (On trouve un modéle de support flash/parapluie pour plus ou moins 200 francs.)

Utiliser un parapluie

Réaliser un portrait - Eclairage - Jean TurcoToutes les torches de flash de studio comportent la possibilité de monter des parapluies, bien plus chers cette fois. La lumière est bonne mais n'est plus vraiment celle de notre fenêtre d'origine. Comme pour l'exemple précédent pensez à additionner les distances que doit parcourir la lumière de votre flash pour determiner l'ouverture.

Attention à la vitesse synchro de votre boitier 24x36 et, dans le doute, affichez le 1/60 ou les vitesses en dessous de cette valeur 1/30 etc.... de toutes façons c'est la vitesse de l'éclair qui determinera le temps de pose 1/400 de seconde en général. - Si vous n'êtes pas synchro, avec un obturateur à rideaux, vous allez découper votre image en bande et c'est trés désagreable d'annoncer la catastrophe à un modèle.

Si cela vous arrive, jetez le tout car c'est irrecupérable et prenez un air très faché pour annoncer :
1° / Que le labo a tenté un developpement croisé sans vous aviser et qu'il s'est planté.
ou
2° / Que vous aviez demandé un développement croisé afin d'ameliorer le rendu de la peau mais que le labo n'a rien compris et qu'il s'est planté.
ou
3° / Que les films ont été perdus, ou volés (C'est bien aussi mais cela va faire naitre l'inquiètude d'une utilisation abusive des images).
ou
4° / Que vous avez été enlevé par les services secrets qui pensaient que vous aviez photographié les plans du XRT 824 à SATORY et qu'en vous échappant de la "piscine" vous avez perdu les films en nageant dans la Seine. Déchirez la poche de votre jean, coupez votre blouson, passez sous la douche tout habillé puis trainez vous dans la terre avant d'aller voir le modèle.

Avec un peu de chance elle va vous ramener chez elle pour vous reconforter. Si vous désirez plus que du réconfort , pleurez, Elle risque d'être émue et de toutes façons elle aura oublié les films. Mais n'avouez jamais que vous avez oublié de penser à la synchro.

 

Une autre possibilité, peu coûteuse, est d'utiliser des projecteurs de 500 watts à lampe quartz que l'on trouve dans le rayon outillage des grandes surfaces ou les boutiques spécialisées et dont le prix varie de 30 à 50 francs Ils sont en général noirs, de forme rectangulaire et la lampe est protégée par une vitre. Deux ou trois de ces projecteurs dirigés sur un panneau réflecteur donneront une très bonne lumière pour le noir et blanc.

Utiliser des projecteurs à lampe quartz

Réaliser un portrait - Eclairage - Jean TurcoPour des prises de vues en couleurs va se poser le problème de la différence de température de couleur entre la source lumineuse, ces lampes quartz, et celle prévue pour le film utilisé.

Si le film négatif couleur (suffixe color dans le nom ), peut être, à la rigueur, utilisé avec cette source de lumière à condition qu'elle ne soir pas associée à une source ayant une température différente, lumière du jour ou flash électronique par exemple , il n'est pas possible d'utiliser cet éclairage, sans filtrage, avec des films inversibles (suffixe chrome dans le nom) .

ATTENTION : Cette impossibilité vise uniquement l'obtention d'images aux couleurs fidèles à la réalité. Si le but est d'obtenir un décalage volontaire du rendu des couleurs, d'obtenir ainsi un effet artistique par la présence d'une dominante colorée, la photographie est bien sur réalisable mais son rendu devra être contrôlé par des tests avant de pouvoir en maîtriser la technique

 

NOTA BENE : 3 lampes de 500 watts plus la machine à laver, plus le four et le séche cheveux peuvent parfois provoquer une surcharge de l'installation électrique et faire 'sauter les plombs'

Ayez toujours des fusibles de rechange avant de commencer une séance de prise de vues - Rien n'est en effet plus déplaisant que de devoir sortir en chercher lorsque vous avez enfin réussi à déshabiller votre modèle et qu'en allumant le dernier petit spot, un petit truc de 250 watts, grâce auquel vous comptiez éclairer les... cheveux, vous avez plongé l'appartement dans le noir au grand et bruyamment exprimé désespoir de votre petit frère dont le programme préféré de dessins animés se trouve ainsi interrompu; De celui de votre mère dont le soufflet qui se présentait si bien est en train de retomber ; De votre père qui venait juste de trouver, après trois heures de recherches sur le net, la recette du foie gras aux raisins blancs et au tokay des bords du Rhin et de votre soeur dont le sèche cheveux ne fonctionne plus et qui vous fait une crise d'hystérie car elle va être en retard et mal coiffée et laide et que c'est justement le jour ou elle se rend pour la première fois au cinéma avec Bruno, le frère de la copine de Laëtitia, la cousine de Nathalie, la blonde qui était à la soirée de Fred, celle assez jolie qui a semblé intéressée par la photographie de nu et que vous espériez avoir un jour comme modèle.

Si vous vivez seul vous éviterez une partie de ces problèmes mais il faudra quand même sortir à moins que votre modèle soit aussi votre ami(e) et que vous mettiez à profit cette absence de lumière pour d'autres activités, moins artistiques mais tout aussi plaisantes.

Quoi qu'il en soit, puisque notre propos est avant tout photographique, ayez donc des fusibles de secours et des rallonges électriques pour disperser les points sur lesquels vous raccordez vos éclairages.

 

Pour mémoire l'ampèrage d'un fusible vous donne de la manière suivante la puissance électrique que vous pouvez raccorder aux prises qu'il protège :

Voltage x ampèrage = puissance utilisable
220 volts x 10 ampères = 2200 watts

Petite parenthèse pour ceux qui voudraient absolument me parler de thermocolorimétrie

Les autres peuvent aller directement au chapitre suivant

 

Pour en revenir à l'éclairage par projecteurs quartz, Il est tout à fait possible de corriger la température de couleur de ces lampes en filtrant à la prise de vue et d'amener ainsi cette température à la valeur de celle prévue pour le film, mais pour obtenir un résultat constant il est nécessaire de pouvoir contrôler la température de couleur de la source assez fréquemment car, en fonction d u vieillissement des lampes cette température va évoluer de manière notable et non acceptée par les films inversibles .

 

Personnellement je dispose d'un thermocolorimètre qui me permet de mesurer cette température et surtout de l'importante série des filtres nécessaires pour accommoder le couple film/source mais ce matériel n'a pas d'intérêt dans le cas qui nous préoccupe car si nous envisageons l'utilisation de lampes de ce type c'est dans un souci d'économie.

 

Il est donc absurde de vouloir adapter cette lumière en utilisant des appareils de mesure et filtrage dont le coût voisine une dizaine de milliers de francs. Autant alors investir cette somme dans trois flashs électroniques de studio, d'occasion, avec boite à lumière, parapluies etc.. et ne plus avoir alors à se poser ces problèmes de températures de couleur.

 

CONSEIL: Vous trouverez d'occasion d'excellents thermocolorimètres, pour 1000 ou 1500 francs (GOSSEN). Avant de les acheter demandez au vendeur s'il possède et vous donne pour ce prix les filtres wratten de correction car ces filtres, nombreux et incontournables, coûtent, neufs, une petite fortune lorsqu'ils sont en acétate et beaucoup trop cher lorsqu'ils sont en verre.

Les fonds

L'importance du fond est capitale, chargé, trop coloré, il détourne l'attention sur lui et, à moins de maîtriser parfaitement les techniques et règles de composition, il est difficile d'incorporer dans les fonds des objets ou des paysages, comme dans la peinture par exemple, sans que cela ne fasse perdre au portrait une partie de son intérêt.

 

Dans l'exemple qui motive ces lignes, le fond est un papier de couleur brique que le noir et blanc traduit en un gris moyen. Sa densité a été modifiée d'une part lors de la prise de vue par la façon dont il a été éclairé et d'autre part lors du tirage de l'épreuve .

 

N'importe quel papier peut servir de fond à condition qu'il soit assez large. Les fonds 'professionnels ' sont vendus en deux longueurs standard, 2.72 x 11 mètres ou 3.55 par 30 mètres dans une variété importante de couleurs, d'autres dimensions existent bien sur comme existent également des fonds tissus unis ou mouchetés, à utiliser froissés, lissés, drapés etc... Un investissement valable peut être constitué par un fond d'une couleur qui donnera, lors de l'utilisation en noir et blanc un gris moyen. Les rouleaux 2.72 x 11 mètres ( prix autour de 500 francs) sont les plus faciles à utiliser. (La longueur s'explique par le fait que le papier se détériore lors de son utilisation et qu'il est ainsi possible de supprimer en la coupant la zone salie ou froissée.)

 

Il est facile de bricoler un support pour ce rouleau mais vous pouvez également trouver, à BIEVRES par exemple le premier dimanche de juin, du matériel d'occasion. Comptez pour du matériel mobile MANFROTTO comprenant expan, hooks et autopoles environ un millier de francs selon la taille des autopoles et le nombre des expanseurs. Pour du matériel fixé à demeure sur un mur vous suffisent des expans et un hook pour trois rouleaux. Matériel qu'il est possible de trouver pour 300 ou 400 francs si vous n'arrivez pas sur place en touriste à 15 heures le dimanche. La fortune sourit à ceux qui se lèvent tôt, allez à BIEVRES des 6 heures pour faire de bonnes affaires. Passez y la nuit de samedi à dimanche pour les très bonnes affaires et la journée du samedi pour les excellentes affaires , au 'déballage' des professionnels étrangers qui sont pressés de récupérer le prix de leur place. (C'est un peu fou mais malheureusement c'est aujourd'hui comme ça et ce n'est d'ailleurs pas agréable).

Réaliser un portrait - Charte - Jean TurcoSi vous optez pour l'achat d'un fond papier, choisissez le d'une couleur qui deviendra un gris moyen lors de l'utilisation en noir et blanc. Pour savoir laquelle choisir prenez une palette de couleurs dans votre logiciel préféré et déssaturez.

Vous allez ensuite jouer sur la densité de ce gris, en noir et blanc, en l'éclairant plus ou moins ce qui le fera passer du blanc au noir le plus profond. Le noir profond n'étant pas à mon avis ou plus exactement à mon goût une bonne idée pour le portrait.

En effet, en surexposant le fond par rapport au sujet principal vous allez l'éclaircir jusqu'à l'amener au blanc alors qu'en le sous-exposant vous allez l'assombrir.

 

Les croquis suivants vous montrent, dans une utilisation en noir et blanc, comment faire passer du blanc au noir un fond de couleur bleu moyen par exemple.

 

Réaliser un portrait - Eclairage - Jean Turco

 

<-- Les lumières 1 et 2 éclairent vivement le fond qui va passer au blanc pour un portrait aux valeurs hautes avec un effet dit : high-key le visage étant également éclairé avec force par la boite à lumière.

 

 

 

 

 

Réaliser un portrait - Eclairage - Jean TurcoDans ce second exemple la lumière n'est pas faite sur le visage et le haut du corps qui sont simplement silhouettés par le projecteur 1. Le fond n'est pas éclairé en raison de son orientation et va passer au noir-->

 

 

 

 

 

 

 

Réaliser un portrait - Eclairage - Jean Turco

<-- Ici enfin nous obtiendrons un dégradé de gris sur le fond et un silhouettage du haut du corps. reste à faire la lumière sur le visage. Elle pourra venir de gauche sous forme d'un spot ou d'une petite boite à lumière. Un effet low-key pouvant être obtenu sur cette base

 

 

 

 

 

L'appareil et l'objectif de prise de vue

Ce portrait étant assez large ne pose pas de problème au niveau de l'objectif à utiliser et le 50 mm standard de votre boîtier est parfaitement adapté si vous opérez en 24x36. Si vous possédez un 35 -70 allez plutôt vers la position 70 mm et évitez comme la peste celle 35 mm , à moins que vous ne désiriez vous fâcher avec votre modèle. Si vous avez un plein sac d'objectifs prenez le 85 ou le 105.

CONSEIL : Le 50 standard qui est souvent dénigré est en général nettement meilleur d'un point de vue optique que n'importe lequel des zooms d'un prix raisonnable que votre marchand d'appareil vous proposera. Le 1.8 de 50 de chez NIKON est, par exemple, une optique fantastique du point de vue de son rapport qualité prix' D'autant plus qu'on le trouve d'occasion et souvent dans un état proche du neuf alentour de 500 francs.

En 6x6 ou 6x7 ou 6x9, abusez des focales standard 80 ou 105, puis passez au 120 ou 150 suivant le format.

En Polaroïd l'objectif fixe convient également, ne vous approchez pas trop et attention aux problèmes de parallaxe ( Décalage de la visée lorsque l'on s'approche trop du sujet.)

En jetable, utilisez tout ce que vous voulez sauf les panoramiques. Ne complexez pas, il est préférable de faire une photo au jetable plutôt que de ne pas en faire . Je suis d'ailleurs certain qu'il est possible de faire des images très intéressantes avec ces appareils et, prochainement, ici, je baserai une séance de portraits et nus sur l'utilisation de ce type de matériel.

Et ensuite...

La prise de vue étant effectuée vous avez réalisé une bonne moitié du 'travail' car il va falloir maintenant passer l'image sur papier et cette phase est aussi importante que la prise de vue. Vous trouverez tous les conseils techniques nécessaires au développement film et au tirage papier de ce portrait dans le document Développement et tirage d'un portrait, réalisé par le même auteur.

Si vous souhaitez en savoir plus et admirez de très belles images, visitez le site de Jean Turco sur www.jeanturco.fr

En savoir plus sur l'auteur de cet article...

Photophiles remercie Jean Turco auteur de ce texte, qui vous présente, à partir d'un cas concret, un ensemble complet de conseils techniques sur la réalisation de portraits. N'hésitez pas à visiter son site Internet www.jeanturco.fr sur lequel vous découvrirez d'autres conseils et de magnifiques images.

Jean Turco a publié deux ouvrages aux éditions Pearson :

L'art de l'éclairage La photo de nu
www.pearson.fr/catalogue/photomultimedia/

Né en 1948 , Jean Turco occupe son adolescence à photographier la vallée de Chamonix où il habite, Il passera sa vie professionnelle à poursuivre des jeux qui le divertissaient enfant et visitera à cette occasion quelques grandes et lointaines capitales de pays exotiques dont il dégustera avec autant de plaisir la cuisine locale et les paysages.
En 2000 il décide de se consacrer à temps complet à la photographie. Il partage maintenant son temps devenu libre entre le Friul italien et la région parisienne où il anime des ateliers de nu académique, de nature morte et de portrait. Il expose deux ou trois fois par an, vend des tirages et réalise de plus en plus d'images privées pour des amateurs de portraits ou de nus, principalement en noir et blanc et à la chambre 20x25.

Président de l'association @rtis : http://www.artis.asso.fr
Membre Artfine : http://www.artfine.com
Site personnel : www.jeanturco.fr

Ressources sur le portrait

En savoir plus sur le portrait

Développement et tirage d'un portrait par Jean Turco : Cours de Jean Turco sur photophiles

Les portraits Harcourt par Daniel Clément : Cours de Daniel Clément sur photophiles