Logo

Tout savoir sur le fichier RAW

©Photo : Unsplash – Jakob Owens

Tout savoir sur le fichier RAW
par Léopold de Bergeyck OneHouseStand.com

Vous êtes un photographe amateur et vous désirez en apprendre plus sur les fichiers RAW ? Le mot RAW vient de l’anglais et signifie brut, mais on l’appelle aussi négatif numérique. Mais à quoi un tel fichier peut bien vous servir ? C’est ce que nous allons développer dans cet article. Attention, les fichiers ce type ne se terminent pas par un format « RAW ». Leurs extensions varient en fonction de la marque, comme .CR2 pour Canon ou .NEF pour Nikon.

Le fichier RAW, c’est quoi ?

Le fichier RAW est un fichier pur, non traité. Cela signifie que lorsque vous prenez une photo, toutes les données de votre capteur sont enregistrées, il n’y a donc pas de perte d’informations. En plus de l’image, ce format affiche également toutes les informations liées à votre appareil photo, comme la localisation, l’heure de la prise de vue ou encore l’objectif que vous avez utilisé. En bref, c’est le format idéal pour la photo, car vous pouvez le retoucher à l’infini sans jamais dégrader le fichier original.

Dès lors, quand vous prenez une photo, votre appareil va percevoir la lumière et enregistrer toutes les données brutes pour après les placer dans un fichier RAW. Ensuite, en fonction du mode que vous utilisez (RAW ou JPEG), votre appareil va appliquer à ces informations un traitement afin de l’enregistrer dans un fichier image JPEG. Vous contrôlez donc certains de ces changements, mais pas tous, car certains paramètres sont propres à chaque marque.

Le JPEG a donc pour conséquence que certains choix de traitement sont faits automatiquement par l’appareil photo. Ces données sont perdues et vous ne pourrez plus les modifier par après. Par exemple, si vous prenez deux fois la même photo avec des paramètres différents, vous vous apercevrez que le même traitement est fait par l’appareil.

©Photo : Pexels – rawpixel.com

La différence entre le fichier RAW et l’image

Pour pouvoir différencier ces deux fichiers, il faut d’abord savoir ce qu’est une image. Une image représente quelque chose mais on définit une image surtout par ses caractéristiques, comme sa luminosité, son contraste, etc. Une image est donc définie par ses caractéristiques, ce qui signifie qu’il n’existe pas d’image brute de capteur. Une image a toujours subi des changements. Un fichier RAW n’est donc pas une image , il s’agit de données brutes. Pour illustrer cet exemple, il vous faut prendre deux photos en changeant seulement le style d’image. Ces deux photos sont différentes, mais aucune des deux n’est brute de capteur, car elles ont toutes les deux subits des modifications.

Sur un fichier RAW, les caractéristiques de l’image comme le contraste, la saturation ou l’amélioration de la netteté ne sont pas enregistrées. Vous devrez les interpréter vous-même lors du post-traitement. Le fichier RAW n’est pas visible via les logiciels quelconques, il faut utiliser un logiciel spécialisé qui sait interpréter ces données. Il faudra dire au logiciel ce que l’on souhaite appliquer comme paramètres pour qu’il le convertisse par la suite en image.

Le but d’un logiciel spécialisé est donc de convertir un fichier d’informations brutes, notamment le RAW, en une image, mais tout en tenant compte de vos changements.

Logiciels qui affichent les RAW

En effet, certains logiciels peuvent afficher une image en format RAW. Mais comment font-ils pour convertir des données brutes en une image ? En vérité, ces logiciels ne vous montrent qu’une interprétation du format RAW, car comme nous l’avons expliqué ci-dessus, le format RAW n’est pas une image ! Cela signifie qu’une infinité de représentations peuvent être données pour une seule et même image.

L’image que le logiciel interprète est donc l’image qui suit les réglages que vous avez choisis. Chaque fois que vous modifiez un des réglages, une image différente est créée. Imaginez, par exemple, que vous modifiez la saturation ou la balance des blancs, votre logiciel présentera alors une autre image que l’originale. Vous devrez dès lors retourner au format RAW si vous désirez retoucher la photo d’origine. C’est seulement une fois que vous l’enregistrez que le logiciel l’exportera dans un fichier image comme le JPEG ou le TIFF.

©Photo : https://www.pcmag.com – Michael Muchmore

Malheureusement, tous les logiciels spécialisés ne fonctionnent pas de la même manière et certains nécessitent un module complémentaire. C’est le cas pour les logiciels Adobe qui utilisent le module Caméra RAW. Il arrive que certains systèmes d’exploitation tels que Windows 7 soient en mesure de reconnaître les fichiers RAW. Mais pour la plupart d’entre vous, un logiciel spécialisé sera nécessaire pour convertir vos fichiers de ce type.

Alors, quels logiciels faut-il utiliser ?

Un photographe doit être en mesure de modifier plusieurs paramètres avec ses logiciels : il doit pouvoir développer ses fichiers RAW, les trier, les classer et les retoucher localement, c’est-à-dire modifier seulement une partie de l’image. Ces trois actions ne seront probablement pas toutes proposées dans un programme gratuit. Il sera peut-être utile de payer pour avoir l’un de ces logiciels qui contient ces différentes actions :

Adobe Lightroom Classic CC est un logiciel payant qui regroupe ces trois actions. Vous serez capable de trier vos photos, les développer et faire des retouches locales. D’autres alternatives payantes sont également disponibles.

Pour le développement, il vous faudra RAW DXO PhotoLab. Ce logiciel est particulièrement performant dans la correction des défauts optiques, du bruit et de la netteté.

Affinity Photo permet également de développer les fichiers RAW et de faire les retouches d'images.

Photo Mechanic et ACDsee Photo studio standard sont des logiciels qui vous aideront à trier vos photos.

Ensuite, pour la retouche locale, Photoshop ou Photoshop Elements sont des programmes complets et ils seront plus que suffisants.

Si vous n’avez pas de budget prévu pour ceci, il suffit d’utiliser trois logiciels différents et gratuits :

Pour le développement Raw, RawTherapee et Darktable délivrent des résultats plus que satisfaisants. Ce sont donc d’excellentes alternatives gratuites.

Pour le triage de vos photos, XnView MP, Google photos et Photos d’Apple, si vous travaillez sur Mac, sont des logiciels un peu simples mais amplement suffisants pour commencer.

Et pour finir, GIMP, un logiciel gratuit qui vous permettra de retoucher vos photos. C’est aussi une bonne alternative si vous ne souhaitez pas payer pour utiliser Photoshop.

Et le JPEG ?

La plupart des choses basiques peuvent être réalisées en JPEG. Mais ce n’est pas pareil, parce qu’avant d’enregistrer la photo, votre appareil va d’abord la traiter en fonction des réglages établis et supprimer pas mal d’informations importantes en compressant le reste des données. Le JPEG est donc un format qui vous fera perdre de l’information à chaque fois que vous retoucherez une image.

©Photo : Pexels – PhotoMix Ltd.

Avantages et inconvénients du RAW

Le format RAW présente beaucoup d’avantages, mais aussi beaucoup d’inconvénients. Nous allons les énumérer ci-après :

Avantages

Le format RAW vous permet d’avoir toute l’information de l’image en format brut et il n’y a donc aucune perte d’informations, ce qui n’est pas le cas du JPEG.
Le traitement du format RAW est également dit « non destructif ». Cela signifie qu’il est possible de modifier le rendu de l’image dans le logiciel, de convertir une version en JPEG et de revenir en arrière pour récupérer l’image originale si nécessaire.
Vous aurez une meilleure qualité d’image après le traitement de la photo, car le fichier RAW ne subira aucune dégradation.
Vous aurez aussi un meilleur contrôle de la qualité de l’image. En format JPEG, c’est le processus de boitier qui appliquera les paramètres de prises de vue, alors qu’en RAW ce sera lors du traitement de l’image que vous déciderez d’appliquer certains réglages.
Grâce au traitement non destructif, vous pourrez intervenir autant de fois que vous le voulez au fil du temps. Votre image ne sera dès lors pas dégradée.

Inconvénients

La taille du fichier RAW est plus importante que celle du fichier JPEG, pour la même image. On peut donc stocker moins de photos sur le même espace, ce qui imposera des contraintes en termes de disque dur sur votre ordinateur.
Les fichiers RAW nécessitent plus de travail vu qu’aucun réglage n’a été sélectionné. Vous devrez donc modifier cela lors du post-traitement.
L’enregistrement des fichiers sur la carte de votre boîtier sera plus long, ce qui aura pour conséquence une cadence moins élevée en mode rafale.
Un fichier RAW devra être traité en format JPEG avant de pouvoir l’envoyer par mail ou à un labo numérique.

Pour conclure, le format RAW est un format qui demande beaucoup de travail pour un résultat très qualitatif. Si vous êtes un professionnel du métier, ce format vous sera indispensable. Par contre, si la photographie est un passe-temps, le fichier RAW n’est pas forcément nécessaire. Il vous demandera beaucoup de temps et de travail que vous ne possédez peut-être pas.

Pour en savoir plus sur l'auteur de cet article

e843454877ed8e3e9547ec6f2872bbc2.pngLéopold de Bergeyck
Collaborateur en marketing digital – Créateur de contenu
https://magazine.onehousestand.com/2019/02/18/tout-savoir-sur-le-fichier-raw/

2016 - Photophiles est une marque déposée - CNIL n°822478 - www.photophiles.com est réalisé avec le CMS open source Joomla